Les dernières actualités


Retourner à votre blog

L'école Saint Alphonse au sommet du Mont d'Halluin

Elle est le lieu des premiers pas et des premières expériences dans la vie et a vu passé des milliers d'écoliers depuis son ouverture en 1962, l'école privée Saint Alphonse existe toujours aujourd'hui et continue de marquer l'histoire du Mont d'Halluin !

IMG_6093jpg

L'École Saint Alphonse. © 2013 Photo : AJ

Par où commencer ? Telles sont nos premières interrogations dès l'écriture de ce nouvel article sur ce qui est l'un des monuments phare du Mont d'Halluin : l'école Saint Alphonse. Il y aurait tant à dire sur son histoire, mais nous allons tout de même retracer son parcours avec vous. Le temps passe, les générations s'enchainent et le passé doit être désormais écrit quand il ne peut plus être raconté par ceux qui sont déjà partis. En premier lieu, nous tenions à remercier l'ensemble des membres de l'association À la Recherche du Passé d'Halluin pour leur travail conséquent de recherche sur le passé de notre commune ainsi que la mise à disposition de leurs archives en ligne, ce qui nous permet de nous positionner sur une solide base d'informations sur l'histoire du Mont d'Halluin.

Tout est parti de l'Abbé Alphonse-Marie Coulon. Si vous ne le connaissez pas, son nom a été donné à une église, école, place et une rue du Mont d'Halluin. Constatant la grande distance qu'avaient à faire les ouvriers et habitants du Mont d'Halluin jusqu'à l'église Saint-Hilaire pour se rendre aux messes, le curé bâtisseur s'est lancé dans le projet fou de construire une église sur ses propres deniers il y a plus de 130 ans ! Mieux encore, il était à l'origine de la construction d'une école de garçons à la Route de Neuville en 1874 qui aura fonctionné jusqu'en 1961, date à laquelle l'école Notre-Dame de Lourdes (de son vrai nom) sera transférée pour cause de vétusté à côté de l'église et deviendra l'actuelle école Saint-Alphonse.


118671006_3449826761727492_7992250221342071028_ojpg

Le bâtiment désaffecté à côté de l'Église Saint Alphonse. © 1961 Photo : Archives ARPH

La paroisse aura donc tenu à déménager et rénover sa propre école. L'initiative viendra de l'Abbé Blomme, qui aura trouvé un bâtiment plus solide (mais désaffecté) pour accueillir l'école des garçons juste en face de l'école des filles. À ce moment précis, l'église fût entourée de son école et d'une véritable activité sociale, comme le souhaitait l'Abbé Coulon. Dès le mois d'Août 1961, l'Abbé Blomme entreprit les travaux afin de construire trois salles de classe avec une grande cantine, des WC, une grande cour d'école, en mobilisant de nombreux hommes bénévoles, tous dévoués à rendre service à leur pasteur et à se rendre chaque samedi ou le soir après leur travail sur les lieux pour rendre possible au plus vite l'ouverture de l'école du Mont.


Une démolition historique et une page qui se tourne sur un lieu comblé de vie

118479667_3449834985060003_5889482169119675032_ojpg

L'école Saint Alphonse, peu avant sa démolition. © 1972 Photo : Archives ARPH

En 1970, une partie de l'école Saint Alphonse dont une salle paroissiale ont dû être démolies pour cause de vétusté. D'imposantes fissures dans les murs, des cloisons disloquées et l'enfoncement des fondations obligèrent les experts à prendre des dispositions et de reconstruire une partie des bâtiments pour 250 000 francs. À cette époque, le journal local s'exprimait sur la situation : « L'abbé Coulon va se retourner dans sa tombe. Il avait construit cette salle pour en faire l'école des garçons tout comme il avait aussi construit l'église, le presbytère et l'école Saint Alphonse ». Il faut préciser que la salle était devenue le lieu de toutes les rencontres : vin d'honneur, mariages, fêtes de famille, kermesses... Un vrai lieu où les habitants du Mont d'Halluin venaient s'y retrouver.

Patrice Bodart, personnage historique de l'École Saint Alphonse

DSC05747jpg

Portrait de Patrice Bodart veillant sur la Salle de l'Amicale au Mont d'Halluin. © 2019 Photo : AJ

Si l'école privée a connu différents directeurs à son actif, le plus marquant de tous aura été Patrice Bodart de 1979 à 2004. Celui-ci n'aura cessé de s'impliquer dans la vie éducative et associative halluinoise, étant compté parmi les personnes ayant le plus apporté à la vie du Mont d'Halluin. Son décès en 2006 aura marqué ses anciens élèves et ceux qui l'aimaient. Brigitte Dezwaene, celle qui le remplaça en 2004 en tant que directrice s'est rendue compte que l'homme tenait une place importante, ce qui l'a motivé à continuer l'aventure sur la même lancée. Professeurs, agents de cantine, élèves... Tous se sont succédés au fil des années et jamais un seul élève ne quittait l'école après le CM2 sans une bonne dose de nostalgie. Vouloir retourner en arrière ou arrêter le temps, chacun le souhaitait. Preuve que l'équipe éducative s'était donnée l'objectif d'être efficace et proche des parents d'élèves. En 2005, une décision académique a même fait réagir une classe de CM2 contre le départ de leur professeur avec qui ils étaient partis en classe verte à Ristolas. Tous se sont mobilisés et une pétition avait même recueilli plusieurs signataires. Malheureusement, la décision aura été catégorique.

Les habitants du Mont d'Halluin et les élèves de l'école Saint Alphonse se souviendront de la Salle de l'Amicale, tantôt lieu de convivialité, tantôt salle de sport. C'est en ce lieu que les photos de classe étaient prises, sur des murs plutôt... très colorés. Sous le mandat du Maire Jean-Luc Deroo, la muncipalité décida quelques années plus tard, de transférer la cantine (jadis située côté maternelle) en rénovant totalement la Salle de l'Amicale. Une sacrée métamorphose, avec l'inauguration de l'Espace Patrice Bodart, réservé aux professeurs, et d'une fresque peinte par l'artiste Solène Vercruysse.

Les parents d'élèves, acteurs de l'école de leurs enfants

DSC05294 copiejpg

Un parent d'élève au poste le plus important : les frites fraiches. © 2018 Photo : AJ

Nous ne pouvions terminer cet article en rendant hommage également à l'association des parents d'élèves qui se relaient au fil du temps pour organiser la traditionnelle kermesse du Mont, l'un des événement phare et festif sur le plus haut relief de la commune. L'événement n'aura jamais perdu d'esprit que de changer de classe ou bien de finir son cursus primaire est une sacrée étape. Des jeux et des danses d'école, en compagnie du personnel enseignant, de sorte à ne jamais oublier cette sacrée aventure. Et chaque année, tout se répète. De sacrés souvenirs, donc... À jamais renfermés dans les fondations des lieux.



Dans le même style :

Et si la place de l'Abbé Coulon était refaite ?
Au bord de la Route de Neuville, une chappelle pleine d'histoire
Attention, l'église Saint Alphonse n'est pas à l'heure !

Vide Greniers : l'événement du Mont devenu indémodable

Publié le 26/03/2019 à 19:58

Il y a six ans, le 1er Vide Greniers organisé par l'association Mont Moulin remportait un franc succès. Le début d'un événement qui reviendra chaque année, avec depuis, des dizaines de milliers de visiteurs ayant déjà piétiné le Chemin de Loisel chaque premier dimanche de Juin. Entre bonnes affaires et bonne humeur, nous retraçons le parcours d'un événement devenu le rendez-vous incontournable sur le Mont d'Halluin !


indexjpg

À l'été 2012, des centaines de boîtes aux lettres recevait un courrier d'appel à mobilisation afin de créer la première association des quartiers du Mont d'Halluin. Lors de la première réunion, les principaux acteurs de cette idée ne s'attendaient pas à accueillir autant d'habitants. Le principe était déjà tout trouvé : créer des événements festifs dans l'objectif de rassembler les riverains. La proposition d'organiser un Vide Greniers fût très rapidement adoptée, à tel point que la première édition sera organisée l'année suivante, au premier dimanche du mois de Juin.

« Nous avons eu beaucoup de monde aux permanences d'inscription dont des retours très positifs et encourageants, on sent une véritable satisfaction des riverains du Chemin de Loisel, qui ont pu gagner de la place dans leurs greniers et se retrouver en compagnie de leurs voisins. L'événement a été une réussite ainsi que sa fréquentation et je remercie toutes les personnes qui se sont portées bénévoles pour l'accomplir » s'est réjouie Nathalie, référente organisatrice du Vide Greniers à la réunion bilan.

Près de 500 exposants et des milliers de chineurs ont contribué au premier record. Une aubaine qui aura permis à beaucoup de monde de réaliser de bonnes ventes et affaires : livres, cds, dvds, meubles et objets anciens, jeux vidéos, luminaires, ... Depuis, l'intérêt des halluinois pour l'événement ne cesse de grimper puisque seuls les particuliers sont autorisés à exposer. « Nous réservons toutes les places de ce Vide Greniers aux particuliers afin de garder l'esprit du Vide Greniers tel qu'il est, champêtre » expliquait Christophe, ancien président.

index3jpg

Forte de sa capacité à innover pour rendre la journée agréable et toute aussi festive, l'association Mont Moulin s'est approchée de l'APEL de l'école Saint Alphonse, qui œuvre chaque année à l'organisation d'une kermesse sur un week-end au sein de l'école, afin de tenir un stand de restauration rapide. Une belle occasion pour les chineurs de déguster frites et pain saucisse, sous un soleil radieux. Car oui, jusqu'à maintenant, le Vide Greniers a toujours été accompagné par lui, sans jamais une goutte de pluie !

index7jpg

Les organisateurs n'ont jamais lésiné sur les moyens pour garantir une logistique et une sécurité irréprochables. Les volontaires, mobilisés pour la plupart très tôt dès quatre heures du matin jusqu'à la fin de l'événement, œuvrent sur l'ensemble de la journée : aux barrières, aux contrôles d'emplacement, aux stands, ... Un objectif clair qui porte à déléguer les tâches à chacun, le tout dans la convivialité. Avant chaque Vide Greniers, la commission se réunie plusieurs fois afin d'informer les bénévoles sur leur rôle, en particulier pour ceux qui se relaient à chaque extrémité du parcours afin de veiller que les accès ne soient pas forcés par des véhicules ou des personnes mal intentionnées et de garantir au libre passage des véhicules de secours en cas d'intervention. « Un système de liaison VHF nous permet de pouvoir communiquer rapidement, il nous a déjà été utile pour informer qu'un enfant avait perdu de vue ses parents ». Un investissement très remercié, qui se répète depuis maintenant six années, chacun y trouve ses repères.

Le rendez-vous incontournable du Mont d'Halluin avant les grandes vacances est d'ores et déjà confirmé pour 2019. Toutes les informations sur les réservations d'emplacement ainsi que les animations prévues vous seront transmises bientôt. Si vous souhaitez nous apporter votre aide le jour de l'événement, rejoignez-nous !

Un changement des statuts pour Mont Moulin

Publié le 03/03/2019 à 14:36

L'association Mont Moulin s'est réunie en Assemblée Générale Extraordinaire samedi dernier à 11h00 à la Salle de l'Amicale afin d'effectuer sa première mise à jour des statuts depuis sa création il y a sept ans.

indexjpg

L'association n'avait plus mis à jour ses statuts depuis sa création, en septembre 2012. Le bureau a invité les adhérents à se rassembler exceptionnellement samedi dernier afin de se lancer sur une révision totale des statuts, et ce, en vue de les adapter au fonctionnement de l'association qui a bien évolué depuis sa création. Pendant près de deux heures, débat et votes se sont succédé article par article, afin d'arriver à un résultat satisfaisant.


« Le principe est de garder une mise en forme simple, tout en précisant certains points qui n'étaient pas éclaircis jusqu'à maintenant... Cela peut aller sur la nomination d'un statut à une explication, de la procédure de vote au fonctionnement interne des commissions organisatrices d'événements. Il nous reste plus qu'à rédiger un nouveau document »
ont expliqué les membres du bureau.


L'ensemble des adhérents découvrira les nouveaux statuts prochainement.

Au bord de la Route de Neuville, une chapelle pleine d'histoire

Publié le 01/02/2019 à 15:24

Au bord d'une Route de Neuville très fréquentée que vous prenez sans doute souvent en voiture, à pieds ou bien à vélo, une chapelle marque le reste d'un patrimoine qui continue de traverser le temps. Au début du XXème siècle, des centaines de fidèles venaient y honorer Notre-Dame de Lourdes. Aujourd'hui privé, l'édifice continue d'être entretenu par ses propriétaires.

indexjpg

On dit souvent que pour remonter l'histoire, il suffit de creuser. La chapelle Notre-Dame de Lourdes ne vous parle sans doute pas, et c'est normal puisqu'elle est située sur un terrain privé sur la Route de Neuville, donc inaccessible librement. On lui rend visite presque chaque année grâce à l'association De Kapelle, qui entretient et restaure les chapelles halluinoises.
Jadis adossée à une école catholique de garçons qui a été construite en 1874 et qui a fonctionné jusqu'en 1961, la chapelle accueille toujours la grotte de Lourdes qui fut établie par Madame Veuve Édouard Lemaitre. Un trésor inestimable que gardent et entretiennent les actuels propriétaires tout au bout de leur habitation qui servait d'école.

Plus impressionnant encore, l'école avec son petit clocher au dessus de son porche ressemblait à une église, un édifice religieux sur les terres du Mont d'Halluin qui précéda donc la construction de l'église Saint Alphonse, érigée en 1895 par l'Abbé Alphonse-Marie Coulon.
Chaque année au mois de Mai, juste avant la ducasse d'Halluin, il était possible de pèleriner dans un étroit sentier qui menait jusqu'à la chapelle. En 1961, l'école qui la borde sera transférée à la paroisse de Saint Alphonse, qui deviendra l'école Saint Alphonse, aujourd'hui toujours en activité. Depuis tout ce temps, la chapelle reste intacte.

Sources : À la Recherche du Passé d'Halluin, Association De Kapelle.