Les dernières actualités


Zoom sur : La Prairie Acquette en 2020

Vous y passez sans doute de temps en temps, elle relie la Route de Neuville au Mont des Louviers et est devenue un véritable poumon vert. Allons à la découverte de la Prairie Acquette d'autrefois et d'aujourd'hui, retracer son évolution au fil du temps...

DSCF8262jpg

La Prairie Acquette. © 2013 Photo : AJ

Nous n'avons pas toutes les informations sur ses débuts mais le terrain appartenait autrefois à la Ferme Acquette et aurait été cédé à la ville au milieu des années 80 lors de la construction des quartiers de la Résidence du Vieux Moulin. Bien avant de pouvoir être aménagée, l'ancienne parcelle était donc un champ parmi tant d'autres au Mont d'Halluin. Son nom ? La Prairie Acquette. Il n'aura jamais changé et il est rare aujourd'hui de pouvoir appeler un terrain prairie en milieu urbain. Peut-être parce que le lieu n'aura jamais perdu de sa superbe, légèrement vallonné, et changeant son image à chaque saison, du Printemps à l'Hiver...

Très discrète à l'époque, la Prairie Acquette est longtemps restée à l'écart d'aménagements, de plantation et parfois même d'entretien. Le terrain rêvé pour petits et grands ! Pendant des années, la prairie s'est ancrée parmi le paysage du plus haut relief halluinois, devenant le lieu d'accueil des centres aérés, des après-midis en famille, des matchs de foot entre amis, des constructions de cabanes éphémères dans les arbres et des feux de camps improvisés.

Autrefois premier événement sur le Mont d'Halluin, la course cycliste des 24h du Mont aura accueilli ses participants sur un camping aménagé à la Prairie Acquette, dont un grand spectacle de jeux d'eau et lumières en 2005. Une première pour le lieu qui a dévoilé tout son potentiel d'accueillir de grands événements festifs.

IMG_0960jpg

Aménagement d'un chemin pédestre à la Prairie Acquette. © 2012 Photo : AJ

En 2012, à la demande des habitants, les services de la ville ont érigé un long chemin de marquise permettant aux promeneurs de traverser toute la prairie. Quelques années plus tard en 2014, deux bancs seront installés en bordure de celui-ci mais la prairie sera fermée pendant plus d'un an en attendant l’abatage de ses plus anciens arbres, 14 peupliers du Canada qui ont été déclarés malades et qui dominaient le terrain depuis des années...

Aujourd'hui le lieu compte une vingtaine d'espèce différente d'arbre et est toujours la maison des hérissons, taupes et des oiseaux. Un véritable poumon vert à ciel ouvert, permettant à différentes espèces de vivre paisiblement et sans pollution lumineuse.

Quel avenir pour la Prairie Acquette ?

DSC06603jpg

Ici, les branches d'un saule pleureur récemment abattu. © 2019 Photo : AJ

Son entretien est depuis quelques temps laissé à l'abandon, la Prairie Acquette a à nouveau perdu récemment ses deux plus grands saules pleureurs, tous les deux ont été abattus. Quel avenir de l'un des poumons verts du Mont d'Halluin ?

L'idée d'établir un carnet d'entretien pour les arbres n'est pas mauvaise, par endroits certains se sont même réappropriés dans leur bois une arrivée électrique datant des 24h du Mont pour l'éclairage du camping.
La nature reprend ses droits et il n'y a pas meilleur façon que de laisser à la nature ce qui lui appartient. La Prairie Acquette mérite de retrouver son charme d'antan avec le semage de graines de fleurs de prairies, permettant aux abeilles de butiner à l'infini...