Les dernières actualités


Les accidents se multiplient au Chemin de Loisel

Ces derniers jours, pas moins de quatre accidents ont été recensés sur le Chemin de Loisel au Mont d'Halluin. Ceux-ci s'ajoutent aux nombreux accidents liés à la configuration des voies mais surtout à l'imprudence de certains conducteurs. Alors, le Chemin de Loisel est-il dangereux ? Nous faisons le point.


DSC04784jpg

Situé au Mont d'Halluin, le Chemin de Loisel suscite chaque année de nombreux accidents. Il permet à chacun d'accéder à l'autoroute A22, à la Belgique, à Neuville-en-Ferrain et à Tourcoing. Bien qu'une partie de son tracé soit sécurisée par une limitation à 30 km/h et des ralentisseurs, notamment à l'entrée des zones résidentielles proches de l'Église Saint-Alphonse, le Chemin de Loisel traverse une partie de la campagne halluinoise avec des abords plus ou moins instables. Des fossés profonds en contre-bas, des abords instables ainsi qu'un partage étroit des voies favoriseraient les risques d'accidents. Comment y remédier ?

Un bus dans le fossé

Hier, dans l'après-midi, un bus s'est couché dans un fossé, peu après le virage menant vers les écuries du Mont occasionnant des ralentissements le temps de pouvoir le remorquer. Vous avez été nombreux à le signaler sur Facebook comme Julie, qui a signalé l'accident. Sylvie, une maman d'une élève de l'école NDDF témoigne en commentaire :  « Ma fille va à la piscine tous les vendredis après-midi, elle a reconnu le bus. Il passe par là pour prendre les élèves de l'école Saint-Alphonse ». Aucune personne n'aurait été blessée, le bus aurait transporté aucun passager à ce moment-là. La semaine dernière, un 4x4 aurait également subit le même sort, ainsi que d'autres véhicules impliqués dans un face-à-face.


Quels moyens pour limiter les accidents ?

Les poids-lourds ne peuvent emprunter le Chemin de Loisel. Pourtant, il arrive que certains chauffeurs coupent pour se rendre plus vite à leur destination. Un passage qui exaspère parfois les riverains et qui signalent ces faits sur les groupes Facebook halluinois. Effectivement, comme cité plus haut dans notre article, nous vous précisions qu'une partie du Chemin de Loisel était sécurisée au abords des habitations avec ralentisseurs, passages réduits et limitation à 30 km/h. D'importants travaux avaient été entrepris afin de pouvoir dissuader les chauffeurs à accélérer ou de passer en force. Pourtant, un problème persiste. La seconde partie du chemin qui traverse la campagne mériterait selon vous d'être mieux aménagée. Limitée à 50 km/h, cette seconde portion est par endroit très étroite et n'encouragerait pas les automobilistes à ralentir puisqu'elle est en descente. « La solution serait d'agrandir la largeur des voies dans les deux sens » selon Mathilde, une riveraine du Chemin de Loisel. Impossible de produire une estimation mais il est possible que la plupart des accidents seraient liés à la vitesse et à un mauvais partage des voies. En attendant, soyez prudent(e)s !